Pola Negri - Bio et Photos

0 153

 

Pola Negri (née le 3 janvier 1897 à Lipno en Pologne et décédée le 1er août 1987 à San Antonio (Texas) aux États-Unis), est une actrice polonaise du cinéma muet. Elle se maria à Seraincourt le 14 mai 1927 avec le prince Serge Mdivani. Ruinée par le krach financier de 1929, elle vendit le château de Rueil et, en 1941, s'installa définitivement aux États-Unis. Elle prit la nationalité américaine en 1951. Elle vécut au 6933, Hollywood Boulevard.

3 26

" Après des études de danse dans le Ballet impérial de Saint-Pétersbourg qu'elle doit interrompre pour des raisons de santé, Pola Negri prend des cours d'art dramatique au Conservatoire de Varsovie. En 1913, elle fait ses débuts au théâtre dans une pièce de Gerhart Hauptamm puis joue au Théâtre impérial de Varsovie.

La Première Guerre Mondiale entraîne la fermeture des théâtres et Pola Negri, qui a pris ce nom en 1913 en hommage à la poétesse Ada Négri, commence alors à se tourner vers le cinéma. Aidée d'un riche " protecteur " Wiktor Hulewicz, Pola Negri fait mettre en scène par Jan Pawlowski, en 1914, un scénario de sa composition, Niewolnica Zmyslow, dont elle est de plus l'actrice vedette. A la suite de ce premier essai, l'actrice tourne dans plusieurs réalisations d'Alexander Hertz en 1915 et 1916 : Bestia zolty paszport (Le Passeport jaune) ; Pokojnr 13 ; Arabella ; Studenci et Zona. En 1917, elle quitte Varsovie pour Berlin où elle signe un contrat avec Max Reinhart, un metteur en scène de théâtre. Elle se fait très vite un nom dans la Capitale allemande et la UFA la réclame. En 1919, elle tourne dans La Comtesse Dolly de Georg Jacoby, puis est l'interprète de trois films de Ernst Lubitsch, notamment dans Madame du Barry (1919), rôle pour lequel elle remporte un franc succès jusqu'aux Etats-Unis où la Paramount commence à s'intéresser à elle. Dès lors, Pola Negri enchaîne les films et devient la star numéro un en Allemagne. Elle réussit également à se faire connaître à Hollywood en épousant aux Etats-Unis un prince géorgien, Serge Mdivani, troisième mari de la belle après deux comtes. N'étant plus sous contrat avec la UFA, Pola Negri gagne, en 1923, les Etats-Unis. Considérée comme une star, les rôles qu'elle interprète ne cessent de la mettre en valeur : Bella Dona (Georges Fitzmaurice, 1923), The Spanish dancer (Herbert Brenon, id.), ou encore Forbidden Paradise (Ernst Lubitsch, 1924), film dans lequel elle joue les tsarines séduisant un jeune officier. La période faste hollywoodienne dure ainsi jusqu'en 1930, accentuée par les aventures amoureuses dont elle est régulièrement créditée. Au début des années Trente, Pola Negri quitte les Etats-Unis pour s'installer en Europe et, de là, entre de plain pied dans le cinéma parlant. Elle tourne en Grande-Bretagne, en France dans Fanatisme de Gaston Ravel en 1934, puis en Autriche dans Mazurka de Willi Forst en 1935, l'histoire d'une mère obligée de commettre un délit pour sauver son enfant. En 1936, elle revient dans le pays qui la fit star, l'Allemagne, où elle tourne plusieurs films dont Madame Bovary de Gerhardt Lamprecht en 1937. Avec la guerre, Pola Negri regagne les Etats-Unis où elle ne tournera plus que deux films : Hi diddle diddle de Andrew L. Stone en 1943 et The Moonspinners de James Nielson en 1965."

Cinémathèque française

 

9 67

 

" Elle est née en 1897 à Lipno sous le nom de Barbara Apolonia Chałupiec. Sa mère était polonaise de souche et son père était d’origine rom aux ancêtres slovaques. Ellehérita des cheveux et des yeux noirs de son père, hypnotisants et exprimant la pugnacité. Quand elle eut trois ans, son père fut arrêtépar les Russes pour des activités révolutionnaires et exilé en Sibérie. En conséquence, sa mèredécida de déménager à Varsovie, où elle ouvrit une boutique. Grâce à sa mère qui décela rapidement le talent de sa fille, Pola commença des leçons de chant et de théâtre au Conservatoire de Varsovie.

En 1912, Pola fit ses débuts sur scène dans la comédie d’après l’oeuvre deAleksander Fredro “Les Vœux d’une jeune fille”. Initialement certains critiques étaient sceptiques à cause de sa voix grave. Mais ensuite elle reçut d’autres rôles et sa carrière décolla rapidement. Elle fit sa première apparition au cinéma en 1914 dans le mélodrame “Esclave de ses sens” (Niewolnica zmysłów) de Jan Pawłowski. A cette époque, elle créa le pseudonyme Pola Negri, en l’honneur de Ada Negri, poétesse italienne que Pola appréciait particulièrement.

Entre 1795 et 1918, le territoire de la Pologne était partagé entre trois monarchies absolues : la Prusse, la Russie et l’Autriche. Pendant la Grande Guerre, Varsovie était occupée par les Allemands et les films avec Pola sont apparus sur le marché germanique, où la presse était très positive à propos de l’actrice. Elle reçut des propositions de travail de la part de réalisateurs de ce pays. Ce fut en particulier le cas de Ernst Lubitsch, acteur et réalisateur américain d’origine allemande, qui propulsa la carrière de Pola Negri.

En 1917 Pola déménagea à Berlin, et, en 1922, actrice déjà reconnue, partit pour Hollywood. Elle comprit bien cette industrie de la gloire et sut comment développer sa carrière. Aux Etats-Unis, elle devint une étoile du cinéma muet et un symbole du sex-appeal. Sa popularité grandit encore plus après sesromances successives avec Charlie Chaplin et Rudolph Valentino. Sa beautéexotique attira à la fois réalisateurs et amants. En 1923, au sommet de la gloire de Pola Negri, le peintre Tadeusz Styka immortalisa l’actrice sur la toile :

Tadeusz styka portret poli negri 1923 nowy jork olej na tekturze 103 x 76 cm muzeum narodowe w warszawie cyfrowe mnw bez ramki

Tadeusz Styka: Portrait de Pola Negri. 1923, New Jork. 

Pendant l’été 1927, Pola arriva en Europe pour épouser le prince géorgien Serge Mdivani. Ils achetèrent le Château du 17e siècle de Rueil-Seraincourt, près de Paris. Ce mariage était irréfléchi, et le divorce rapide réduit considérablement l’état du compte bancaire de l’actrice.

En France, Pola joua dans le film sonore “Fanatisme” (1934), réalisé par Tony Lekain et Gaston Ravel. Dans ce drame historique, dont l’action se déroulaitsous l’empire de Napoléon III, Pola chantait en français. Vivant en France, elle tournait en Allemagne, devant prouver au préalable au ministre de la propagande Joseph Goebbels qu’elle n’était pas une juive polonaise. Elle devint particulièrement connue pour la chanson “Tango Notturno” (1937). Néanmoins, la situation politique en Allemagne était de plus en plus insupportable. Goebbels fit pression pour qu’elle joue dans des films de promotion de l’idéologie nazie. L’actrice décida de quitter Allemagne etséjourna en France jusqu’à l’éclatement de la guerre en 1939. Par la suite, elle s’installa à demeure aux Etats-Unis. Elle réapparut sur les écrans américainsdans la comédie “Hi Diddle Diddle” (1943), avant de prendre définitivement sa retraite. Elle vécut longtemps, jusqu’en 1987, et mourut à l’âge de 90 ans à San Antonio au Texas.

Pola Negri joua dans environ 80 films. Elle reste une légende du cinéma international et une de ces actrices “vamps”, qui ont fait rêver des millions d’hommes. Elle laissa ses mémoires, qui montrent l’esprit du show business de l’époque. Pola donna à ses histoires un peu de couleur et on ne peut pas en croire tous les détails, en particulier en ce qui concerne ses romances. Même sa date de naissance reste incertaine jusqu’à aujourd’hui …"

Art Polonais

Des histoires sur l'art. L'histoire racontée par l'art.

Negri pola 01

Negri pola 02